bonjour merci de venir me découvrir sur une autre plateforme
je garde toujours mon ancien blog


venez me découvrir aussi sur mon site de vente


merci et bonne navigation

merci de cliquer sur les ebuzzing :)

vidéo sponsorisé

mardi 26 avril 2016

coin lecture: Comment Papa est devenu danseuse étoile de Gavin's Clemente-Ruiz

bonjour bonjour

merci à netgalley et à l'auteur de m'avoir permise de lire ce livre aux titre très mystérieux: Comment papa est devenu danseuse étoile de Gavin's Clemente-Ruiz, sortie le 4 avril 2016.



résumé:
Depuis qu’il est au chômage, Lucien Minchielli, 47 ans, est affalé sur le canapé du salon. Sophie, sa femme, n’en peut plus. Un jour, subitement, il reprend le sport et s’inscrit au cours de danse de sa fille Sarah, qui en est mortifiée. Paul, le petit dernier, se réfugie chez sa grand-mère, une ancienne danseuse étoile du Bolchoï que son mari a abandonnée à l’annonce de sa grossesse.
Si la danse est une histoire de famille chez les Minchielli, Lucien s’était jusque-là bien gardé de s’y intéresser. Comment la famille va-t-elle survivre à ce nouvel épisode qui bouscule tout leur équilibre ? Lucien va-t-il finir par s’expliquer
sur cette soudaine et incompréhensible lubie ?

« Une comédie familiale drôle et touchante. »

Né en 1978, Gavin’s Clemente-Ruiz est éditeur, chroniqueur et voyageur. Hispano-belge et de Pont-l’Evêque il vit aujourd’hui à Paris. Il n’a jamais fait de danse classique. Son père encore moins. Mais qui sait ? Comment papa est devenu danseuse étoile est son premier roman.

mon avis personnel:

Lucien Minchielli, chômeur depuis un an, vit à l'horizontal sur le canapé du salon, au grand damne de sa femme , Sophie avocate, de sa fille, Sarah danseuse contemporaine, et de son fils, Paul ado de 14 ans, très mature pour son âge. Jusqu'au jour où il se lève et commence à faire du jogging, et vouloir faire de la danse et arrive un soir en disant: Je vais devenir danseuse étoile. Mais pourquoi se revirement, qu'est ce que sa cache?
L'auteur nous raconte cette histoire sous le regard du fils, Paul. Qui nous conte la vie de famille "bancale" et avec cette phrase clé de leur famille: On ne pleur pas chez les Minchielli ! Vu que l'histoire est raconté par un ado, on pourrait facilement s'attendre à une histoire jeunesse, mais pas du tout, car Paul est mâture, un peut trop d'ailleurs car certains passages, on a dû mal à les voir raconté avec autant de sérieux dans les yeux d'un ado. Mais çà donne toute la fraîcheur de ce roman, on comprend mieux la relation père, fils, que l'auteur veut mettre en évidence, on y découvre plus facilement la subtilité de cette relation, à travers Paul, on perçois mieux les sentiment de Lucien vis à vis de son père, comme si il redevenait un enfant à son contact.
On y découvre aussi l'univers de la danse, et tous les efforts que les danseurs doivent faire, ainsi que les sacrifices pour y arriver, mais comme nous le montre si bien l'auteur, certains sacrifices valent-ils une vie de famille?

biz biz

lundi 25 avril 2016

ouvrage météo 2016: semaine 14

bonjour bonjour

voici mon avancée de mes petites fleurs, et comme promis je vous montre les 4 fil ensemble, car je ne pourrais pas faire les deux prochains articles




j'ai mis des perles de l'alphabet pour reconnaître l'ordre de mes fil, car j'ai eu beau chercher un moyen c'est le seul que j'ai trouvé lol



biz biz

dimanche 24 avril 2016

coin lecture: Nos folies ordinaires de Eva Giraud

bonjour bonjour

merci à Netgalley et à l'auteur de m'avoir permis de découvrir cette nouvelle, de Eva Giraud, Nos folies ordinaires, sortie de 15 janvier 2016


résumé:


Douze minutes pour prendre sa douche, vingt-trois pour prendre son petit déjeuner, être prêt pour prendre le tram et se rendre au travail pour affronter les dossiers.
L’avenir de Jean, avocat au sein du prestigieux cabinet Montesquieu, était réglé comme du papier à musique, jusqu’au jour où le décès de son père et une sombre a aire d’infanticide eurent raison de sa routine quasiment militaire, laissant les marginaux de son immeuble, ces artistes, l’envelopper de leur monde et l’embarquer dans une vie où l’ennui n’existe pas.
Olive, sa voisine de palier, artiste et fumeuse de pipe. Bébé, la dame âgée. Mika, le poète aux tenues extravagantes. Bébert dit « Doc », le pirate révolutionnaire féministe : tous auront un rôle à jouer dans son apprentissage de la folie.
Un court roman frais et léger qui nous embarque dans un chemin jonché de folies parfaitement ordinaires, mais si importantes à notre équilibre. Un apprentissage à la tolérance, à la différence qui fait du bien au cœur.

mon avis personnel:

Cette nouvelle fraîche et simple, nous raconte l'évolution de conscience de Jean, la trentaine, qui a toujours tout fait pour avoir un travail digne de ce nom et dont il n'aurais pas à rougir, ni lui ni sa famille. Mais arrivé à la trentaine, être avocat et défendre des "méchants" çà le révulse. Lui qui vivait en ermite dans un immeuble remplis de personnes "folles et ordinaires", va découvrir que se couper du monde, vivre au-dessus des autres avec mépris, c'est gâcher sa vie. Il va découvrir que ces voisins quoique un peu fou, sont dans le vrai, il sortira d'une conscience trop longtemps étriquée.
L'auteur nous montre que les plaisirs de la vie sont les plus simple, qu'il ne faut pas vivre pour un travail, mais avoir un travail pour vivre, s'ouvrir aux autres, apprendre des uns des autres et vivre en harmonie avec nos folies ordinaire, et que c'est çà la vrai vie.

biz biz

tuto sac au crochet et capsule de cannette et recette cromesquis au chocolat

bonjour bonjour

comme je vous le disais dans mon article précédant, j'ai terminé mon sac au crochet


pour celle qui voudrais ce lancer, il vous faudra 632 capsules de canettes, et 32 capsules de boite de conserves (plus grosses pour la anse), 1 crochet de 1.25, du coton , et beaucoup de patience pour récolter les caspules




chaque bande est crocheté de 3 ms par trou, en superposant les capsules.

chaque face: 10 bandes de 25 capsules (soit 20 bandes au totale)
pour le fond: 2 bande de 25 capsules
pour les côtés: 2 bande de 16 capsules (soit 4 bandes au totale)
pour la anse: 32 capsules de boite de conserve

pour le devant j'ai crocheté en maille serré tout du long du côté, puis j'ai continué en tournant en faisant: 
1 rang: 3 ml,* (saute 1ms ,1ml, 3 brides)*, répéter de *à*, jusqu'au bout puis terminé par 1 bride
2 rang: 3 ml,*(1ml , 3 brides dans chaque ml du rang précédant)*, répéter tout du long finir par une bride.
au final chaque rang diminuera et faite jusqu'à ce que sa vous plaise.

j'ai terminé jusqu'à ce qu'il me reste, 6 groupe de 3 brides

puis j'ai fais une bande 7 capsules (collé les unes aux autres et non superposées) et 4 capsules et 7 capsules, sur le tour suivant au niveau des 4 capsules, j'ai fait 3 ml de chaque côtés pour pouvoir tournés) et j'ai ajouté ma bande à mon pourtour.




pour la anse: 32 capsules crocheté en collant les capsules les unes aux autres (4ms dans le petit trou, et 5 ou 6 dans le grand suivant la grosseurs , puis j'ai refais un tour de ms, pour solidifier le tout.



puis j'ai ajouter une fermeture éclaire.

voilà!!! si vous avez besoin de plus de détails n'hésitais pas, et si vous le réalisé envoyez moi une photo :)

(ce tuto ne peut être commercialisé et tout droit m'appartient merci)

et pour finir, voici une recette rapide et bluffante, des cromesquis au chocolat.


plus de détails sur ma page facebook


100 gr de chocolat pâtissier à faire fondre avec 60 ml de lait et 30 gr de crème liquide


Bien mélanger, mettre dans des petits moules (moule en demi sphére pour nous) deux heures au congélateur

Puis démouler les mettre dans la poudre d'amande puis dans un œufs battue et chapelure fine (biscotte ou pain de mie que vous aurez mis au congèle pour qu'elles durcissent)

Mettre dix minutes au réfrigérateur

Puis plonger dans un oeuf battue et chapelure

Remettre un peu au frais faire chauffer la friteuse à 180 degrés

Puis faire frire jusqu'à ce qu'elles dorent 



biz biz



challenge artjournal n°98 et tshirt coeur Wisobi, et mon sac au crochet en capsule de canette terminé :)

bonjour bonjour

pour le thème de cette semaine qui est saison, j'ai fait ma page sur le contraste que l'on a depuis l'hiver, où il a fait chaud et du soleil et que depuis le printemps c'est pluie et froid , voir neige...

pour participer c'est l’article précédent:


et voici mon tshirt que je me suis fait avec les super tuto de ce blog géniale, en anglais, mais si bine détailler que la traduction est une option

et comme je ne serais pas là mercredi pour faire mon article
voici mon sac en capsules de canette terminé
merci à tous ceux qui ont gardé les capsules, mon sac en compte 663, merci a stephy tout particulièrement et à ma maman
(plus de détail dans l'article suivant)




biz biz

vendredi 22 avril 2016

challenge artjournal n°98

bonjour bonjour

cette semaine j'ai l'honneur d'héberger le artjounal, et le thème est un thème que j'avais proposé il y a un moment: Saison

dans l'air du temps non?! :)


Crédit photo: https://pixabay.com/

La semaine prochaine se sera chez Horaive.

pour vous aider vous pouvez aller sur mon tableau de pinterest



Vous avez jusqu’à jeudi soir 23h55 pour poster les photos de vos pages ci-dessous (en cliquant sur « Add you link »). Si vous n’avez pas de blog, postez le lien vers une photo que vous aurez publiée sur un compte public Facebook, Flickr, Pinterest, Picasa, ou même Instagram ! Le tuto pour utiliser l’outil InLinkz se trouve toujours ICI.Toutes les modalités du Challenge Artjournal et Gribouillages sont expliquées ICI. Vous pouvez également participer sur Instagram avec le hashtag #artjournaletgribouillages.  
If you speak English you can also participate (the theme is «Cake») and show your artjournal page of the week by clicking on « Add your Link » (the linky party will stop on next Thursday (23.55 Paris time). You can join at any time and there is no obligation to participate every week nor to follow the theme that is proposed. The most important thing is to share an artjournal page that you have made this week.  

mercredi 20 avril 2016

Granny Love Challenge #115 mon sac en capsule de canette

bonsoir bonsoir

j'ai réussi a avoir d'autre capsules et j'ai déjà pu finir la base entière de mon sac, trop contente :)^^
des bande de 25 capsules chaque et sur les côtés 16 capsules

pour la anse j'utiliserai les plus grosses capsules des boites de conserve.

pour voir les autres créations:




très bonne soirée

mardi 19 avril 2016

coin lecture: audrey retrouvée de sophie kinsella

bonjour bonjour

voici mon dernier livre en date, le dernier de sophie kinsella: audrey retrouvée


et ma collection complète :)


résumé:


Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. 

Ça, c'était avant. 
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie 
d'un oeil nouveau : celui de la caméra. 
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d'une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde... 



" Audrey retrouvée est un de ces livres qui vous laissent sans voix, et impatient de lire très vite un autre roman jeune adulte de Sophie Kinsella. " 
The Guardian


mon avis personnel:

Tout d'abord, agréablement surprise que Sophie Kinsella écrive dans la catégorie jeunesse. C'est dans l'air du temps et çà m'a beaucoup plut. On retrouve bien son style humour, et sujet sérieux, j'ai hâte d'en lire davantage. 
Dans celui-ci on rencontre, littéralement (car elle nous parle), Audrey 14 ans, qui a subit un gros traumatisme à l'école, qui fait qu'elle n'est plus scolarisée, suis une thérapie et porte en permanence des lunettes noirs. on est pas dans le cliché où on suit l'histoire de l'héroïne en désespérant avec elle, en sachant le moindre détail de sa vie. Non là, on est le spectateur Et Audrey nous raconte son périple, mais que ce qu'elle veut bien nous dire. on est celui qui regarde la vidéo qu'elle tourne, on suis sa vie, ces changements, on ne rentre pas dans sa tête, on est en discussion avec elle. Au final cette histoire touche tous le monde et tous les âge, car il n’y a pas de mot sur l'agression (d'ailleurs elle en nous explique pas on suppose tout du long), ni sur sa maladie. ainsi on se fait notre propre idée et on évolue dans nos sentiments avec elle. J'ai beaucoup aimé ce concept.
Par contre, j'ai eu un gros soucis avec la mère d'Audrey , excessive à souhait, avec ces idées totalement perverties par son Daily mail, ces cries après son fils, çà m'a vite épuisée. C'est très réaliste, je le reconnais car des mère ainsi j'en ai connue, mais d'y relire, çà m'a bloquée, j'aurai plûtot aimé voir la relation de Linus et Audrey plus élaborée. car au final le sujet tourne vite sur le mère d'Audrey et son fils Franck.
Sans ce bémol, merci Sophie kinsella et à très vite (le 4 mais) pour la suite de l'accro du shopping.

bonne journée



ouvrage météo 2016: semaine 14 et mini cake

bonjour bonjour

cette semaine, encore beaucoup de pluie, au final j'ai bientôt fini mon bleu, j'aurai dû choisir une autre couleur...

donc voici l'avancée 



et des mini cake tout rapide et tout bon lol, décoré avec les stylo vahiné :)
pour 10 mini cake:

100 gr de farine
50 de sucre
1 cuillère a café de levure chimique
25ml d'huile et de lait
1 cuillère a soupe de rhum
1 oeuf
(facultatif colorant)

pour ceux au chocolat:
du cacao
et 25 ml de lait

10 minutes au four à 180°C

bizousss

Challenge Artjournal et Gribouillages # n° 97 et barre chocolaté a la datte

bonjour bonjour

le thème de cette semaine est : chantier
alors je suis encore partie sur le mot et je vous ai fait un aperçu de mon ressentie sur mon agenda dans une semaine, où je en sais plus qu'elle jour on est et ce que je dois faire :) lol

pour les autres créations c'est ce lien:


et sinon j'ai acheté de la pâte de datte, il y a un moment pour faire des halwa, seul bémol, j'en ai pas fait, 
je suis absente deux semaines et dans un mois elle est périmé, donc j'ai cherché des recettes sur le net, et je suis tombée, d'une sur pleins de recette trop bonne et sur les chocolate trick bars, trop bon, trop simple, et une économie sur les barres énergétiques :)






biz biz :)

mercredi 13 avril 2016

ouvrage météo 2016: semaine 13 et écharpe

bonsoir bonsoir

voici mon avancé de mes petites fleurs, le beau temps commence a s'installer doucement :)




ce qui m'a donné envis d'essayer ces pelotes pour les écharpe, j'ai adoré en 1 heure on a une belle écharpe :)


biz biz

Love challenge de jijihook 114 # et tarte aux fraises

bonjour bonjour

voici mon gilet origami terminé et porté :)

pour voir les autres production c'est là:

alors mon toutou n'a pas compris que je l'ai mis par terre pour le coudre...

voici l'assemblage

et une fois porté :)




et voici une tarte aux fraises fraîche de ce matin (bon ben il n'y en a plus :))


bisou bisous

samedi 9 avril 2016

Challenge Artjournal et Gribouillages n°96

bonjour bonjour

cette semaine thali nous propose un thème pas facile: inspiration Knapfla , heureusement qu'elle nous dit qu'est ce que c'est car j'étais largué, et en voyant les dessins, idem. Ils sont très jolie mais pas dans ma façon de dessiner et j'ai eu du mal lol.


donc voici mon interprétation à la knapfla armony lol.
pour voir les autres c'est là:




bonne journée!!!!

coin lecture: Oh la vache! de DUCHOVNY David

bonjour bonjour

merci à netgalley et à l'auteur de m'avoir permis de pouvoir découvrir ce roman sortit le 16 janvier 2016: Oh la vache! de DUCHOVNY David


résumé:
Vous connaissez Emma Bovary ? Voici sa cousine américaine, une adorable petite vache au destin tout aussi romanesque. Pour Elsie Bovary, le bonheur a toujours été dans le pré – jusqu’au jour où elle comprend qu’elle est vouée à finir en steak haché. Flanquée de deux complices, Shlomo le cochon converti au judaïsme et Tom le dindon qui voulait voir Istanbul, Elsie, déterminée à éviter l’abattoir, se lance dans un rocambolesque projet de Grande Évasion.

Pour son premier roman, l’acteur David Duchovny détourne la fable animalière avec un toupet irrésistible. Best-seller aux États-Unis, Oh la vache !, signé par le plus célèbre chasseur d’aliens de toute l’histoire télévisée, est l’OVNI littéraire de l’année : une comédie aussi drôle et déjantée qu’un film Pixar, bourrée de clins d’œil, politiquement incorrecte et moins candide qu’il n’y paraît, entre George Orwell et Tex Avery.

David Duchovny écrivain ?
Meuh non !
Meuh si.

mon avis personnel:

Ce livre porte bien le nom de son auteur, DUCHOVNY, car c'est un véritable OVNI dans le monde littéraire adulte. Ok le titre est "Oh la vache!" mais je pensais lire un livre sur une expression, ou un sujet décalé, ben non, ce livre est l'histoire d'une vahce: Elsie Q "BOVARY".
Cette vache vit sa vie de vache dans une ferme, avec des amies bovidés quand un jour elle voit le dieu de la boite (la télévision) des humains et voit un documentaire sur "la viande de vache". Elle prend conscience qu'on lui a menti, que quand sa mère est partie, c'est que les humains l'on amené à l'abatoire, pour la tuer et la manger, et que c'est ce qui l'attend. Elle décide donc de s'enfuir en Inde où les vaches sont sacrées, dans la foulé se joint Shallom le cochon, qui veut aller en Israël car les juifs mangent casher, et Tom le dindon, qui veut lui aller en Turquie, ce pays qui porte son nom (turquey est le nom américain de dinde) et donc ne le mangeront pas. donc nos trois compagnons vont tous faire pour réaliser leur rêve.
Bon sur le coup, je me suis dit: Qu'est ce que c'est que ce livre? en plus écrit super petit, j'ai vite été affolée, car le thème ne m'enchantait pas. Mais au final, les chapitres sont court, et l'histoire est tellement prenante, que je l'ai lu très rapidement. Ce livre ressemble au fable de la Fontaine, avec des vérités, et une moralité; mais à notre époque. On arrive pas à se détacher de sa lecture et on qu’une envie parler à cette vache et lui dire qu'on l'aime et qu'on en verra plus un Hamburger de la même façon.

bonne journée!!!


coin lecture: Cancer et boule de gomme de LEROY Pascale

bonjour bonjour

merci à netgalley et à l'auteur de m'avoir permis de découvrir ce roman: Cancer et boule de gomme de LEROY Pascale, sortie le 10 mars 2016


résumé:
« Pourquoi c’est moi ? m’as-tu demandé juste après avoir appris ta maladie, la même qui avait tué notre mère vingtcinq ans plus tôt. Alors, presque malgré moi, j’ai cherché des réponses, et ça n’a pas été facile. Mais autour de nous, chacun avait sa petite idée, ta question inspirait, les “parce que” pleuvaient…
Le cancer est peut-être la maladie de notre époque, mais il y en a une autre, sournoise : l’obstination folle à trouver une raison ou une explication à tout. Comme si, au fond, chacun était responsable de sa maladie, se la fabriquait par son mode de vie et même son mode de pensée. »
Et si on arrêtait de conjurer notre peur en confondant explication et sens, en culpabilisant les malades et leur entourage ? Il n’existe jamais aucune raison raisonnable et acceptable d’être malade, nous dit ce récit intime dont chaque étape, de l’annonce du diagnostic aux derniers instants, résonne en chacun de nous. Avec une incroyable vitalité et une vraie force d’apaisement.
Un livre précieux qui remue, dénonce, accompagne et panse


mon avis personnel:
Pourquoi moi? La question que se pose la sœur de Christine la cinquantaine, l'aîné d'une famille de 5 enfants, atteinte, comme sa maman au même âge, d'une tumeur au cerveau, le glioblastome. Cette sœur nous raconte le début de cette tumeur sur sa sœur Christine (en parallèle de celle qui a tué leur maman), les moments par lesquels elle passe, les ont-dit de certains, les pensées des médecins (avec leur histoire de gène: C'est tout dû à la génétique), les dire des autres (c'est dû à la vie, le coup du sort, le fait qu'elle c'est trop pris la tête...).
Ce livre , à l'humour décalé d'une combattante en fin de vie et des pensées de sa sœur sur le "pourquoi toi? et pas moi?". On y découvre le cancer et ces autres maladies autrement. On rit des pensées de cette sœur, car on a les mêmes, on se retrouve , car on a tous été confronté à ce genre de péripétie, que se soit un cancer ou une autre maladie. Et ceux atteint de maladie se retrouveront et se sentiront en parfaite harmonie avec ces idées et verront leur maladie, les pensées des biens pensant autrement, car on combat tous les mêmes.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, écrit de manière simple; à la première personne, comme un dialogue ou une lettre d'une amie, ou nos pensées. Le sujet traité ,n'est pourtant pas simple mais si bien écrit que l'on a pas envie que sa se termine, (que se soit pour la vie de Christine ou le roman par lui même, on s'accroche à l'espoir). Je recommande ce livre qui concerne tout le monde, car dans ces soucis de la vie qui ne se pose pas la question: pourquoi moi?

bonne journée!!!

dimanche 3 avril 2016

Challenge Artjournal et Gribouillages # n°95

bonjour bonjour

voici ma page pour le thème: marine attitude.

perso sur le moment avec le temps qu'on a, et mon rhume, je ne voyais vraiment pas comment faire une page sur ce thème, et m'est revenu mon pack le petit marseillais, soin marin et ma page était toute trouvée :)

pour voir les autres pages c'est là:


biz biz



défi 2016 : j'accroche #4 et #5

bonjour bonjour

pour le défi j'accroche, j'ai dû agrandir mon second morceau, le 4ème je pense que j'aurai dû le faire avec un autre fil, je suis pas fan de ce fil... sinon voici mon 4 ème morceau (point xoxo) et mon 5 ème morceau (qui est rond)



biz biz

ouvrage météo 2016: semaine 12

bonjour bonjour

la maladie s'en va et reviens, le rhume est très tenace... mais bon... c'est la vie :)

voici mon avancé pour cette semaine


et mon fil de mars terminé et celui d'avril commencé :)



biz biz

vendredi 1 avril 2016

coin lecture: colocs ( et rien d'autre) de Emily Blaine

bonjour bonjour

merci à netgalley pour m'avoir permis de découvrir ce roman de Emily Blaine
Colocs (et rien d'autre) suite de Colocs (et plus)


résumé:

La suite tant attendue de Colocs (et plus) 
Il paraît que « les opposés s’attirent ».Il paraît que « qui se ressemble s’assemble ».Il paraît que les Jedi préfèrent les blondes. Et il paraît aussi qu’on évite les otites en se fourrant un oignon dans l’oreille. Les proverbes, Ashley s’en méfie depuis qu’elle a eu l’occasion de constater qu’un de perdu, c’était un de perdu. Mais, depuis que Ben est entré dans sa vie et s’est installé dans l’appartement qu’elle partageait jusque-là avec sa meilleure amie, elle en viendrait presque à accepter l’idée qu’elle n’est pas condamnée à passer toute son existence en solitaire. Ben est si drôle, Ben est si touchant, Ben est si… Ben est un ami. Et il doit le rester. L’amour, ça finit toujours mal, et il est hors de question de risquer leur amitié pour une relation sans lendemain. Pour elle, c’est clair, ils sont amis. Et colocs. Et rien d’autre. Mais il paraît que Ben ne l’entend pas de cette façon… A propos de l'auteur :Emily Blaine est LA success story made in Harlequin ! Révélée par Passion sous contrat, consacrée par la série « Dear You » et confirmée par le succès de chacun de ses nouveaux titres, Emily Blaine est devenue, avec plus de 140 000 romans vendus, la reine incontestée de la romance moderne à la française. Car elle est bien française, bretono-parisienne pour être plus précis. Son âge est un secret très bien gardé, et la rumeur veut qu’elle n’atteigne jamais la barre des trente ans !


mon avis personnel:

Ashley, fille "technicolor" qui vit sans savoir ce que le lendemain sera fait et qui aime être libre de ses choix, et qui change 2 fois par jours de message sur son répondeur; vit en coloc avec Ben, pâtissier, galant, vivant dans le siècle dernier (musique classique, théâtre..) et qui ne rêve que de montrer ces sentiments à Ashley. Des opposés qui ne vont que jouer au chat et à la souris, jouer avec le feu, jusqu'à ce brûler les ailes.

Un roman aux allures modernes, romanesques et érotiques, qui se lit (avec un chapitre sur deux) du point de vue de Ben et d'Ashley. Des pages de post-it commencent et terminent l'histoire, ce qui nous fait tout de suite rentrer dans le vif de l'histoire et nous approprier les personnages. On rentre immédiatement dans un univers de colocation peu ordinaire, entre un homme et une femme "amis".

De plus on s'attache vite aux héros, et on aimerait pouvoir rentrer dans leur cercle d'amis, et parier avec eux sur leur histoire d'amour. On peut facilement s'identifier à Ashley, fille avec du tempérament, mais qui aime Dirty dancing et aimerait avoir son Patrick Swayze viril et romantique qui lui chante: she like the wind! Mais on peut tout aussi bien s'identifier à Ben qui a une grande part de féminité, il rougit aux moindres compliments ou propos légèrement déplacée, comme une ado et rêve d'amour et de vie commune.

J'ai bien aimé l'histoire par elle même, un homme amoureux d'une femme, et qui va tout faire pour lui prouver qu'avec lui, elle peut se livrer et lui faire confiance. Seulement, ok c'est l'édition Harlequin, j'en ai déjà lu, mais pas des aussi érotique. Pas mal de scène d'amour détaillée, pas salace, mais pour ma part pas trop mon truc. C'est bien écrit, le fond du roman est typique des romans à l'eau de rose, tout en restant dans le moderne, et permet une lecture simple et fluide (de plus beaucoup de dialogue ce qui fait bien vivre l'histoire).  Malgré ces quelques scènes, l'histoire fini en cliffingger et j'ai qu'une envie découvrir la suite, et d’ailleurs l'avant : Colocs (et plus) que je n'ai pas lu.

bonne lecture!!!